Fitforme à barcelone

Voir toutes les photos prises lors du salon

un gros bodybuilder americain avec thierry le webmaster

(j'ai l'air d'un petit bébé à côté)

 

 

Salon Fitform - Barcelone 12 et 13 octobre 2002


C'est sous un soleil radieux et dans le cadre prestigieux du Palau Sant-Jordi à Barcelone - qui avait abrité, en son temps, les Jeux olympiques d'été - que s'est déroulé, les 12 et 13 octobre dernier, le désormais traditionnel salon Fitform.

Ce salon, qui est à l'Espagne ce que le salon Bodyfitness de Paris est à la France, était organisé par la société " Olympus Sport Nutrition " avec à sa tête, Candi Moro, et avec la participation des magazines " Muscle Mag ", " Bodyfitness ", " Muscle et Fitness ", du fabricant d'appareils de musculation " Hi Power " et des agences de voyages " Gavarum ".

Il a été surtout l'occasion de vérifier l'extraordinaire dynamisme du culturisme espagnol. Si les dimensions du salon sont en effet plus réduites qu'à Paris, celui-ci est beaucoup plus tourné vers le bodybuilding que le salon du Parc floral. Il suffisait, pour s'en convaincre, de déambuler dans les allées du salon....

Côté exposants, une grande majorité d'entre eux représentait des firmes de diététique ; les exposants de vêtements étaient, en revanche, peu nombreux. Quelques stands, enfin, étaient consacrés aux appareils de musculation. On regrettera d'ailleurs que ceux-ci n'aient pas été utilisés par des cultos (sauf le dimanche dans les toutes dernières heures du salon), ce qui contribue toujours à faire le spectacle dans les allées et à introduire du rythme dans une manifestation commerciale de ce type.
On aura noté la présence sur les différents stands des français Dominique Bourget, Arnaud Plaisant (pro IFBB) et de Karen Felix, ainsi que de Nono Cironte, qui vit désormais aux Canaries et affiche toujours une super forme à 67 ans.

Côté démonstrations, un show d'une heure clôturait chaque demi-journée au cours desquels on a pu notamment admirer Maurizio Boccoli, un espagnol charismatique à la ligne fine mais superbe, Venanzio di Bernardo impressionnant par sa masse, Arnaud Plaisant et Karen dans une démo très pro, sorte de remake futuriste de la " Belle au Bois dormant " (sauf que, là, c'est Karen qui réveille Arnaud " Robocop ") ou encore la belle américaine Timea Majorova…. dont on regrettera cependant la démonstration, trop brève et plus " dance " que véritablement " fitness ".

Le salon était clôturé, le dimanche soir, par un open qui, il faut le souligner, n'était plus limité aux seuls athlètes espagnols de l'IFBB mais était également ouvert aux athlètes de la WABBA. Il y là un signe encourageant de rapprochement des mouvements culturistes espagnols dont pourraient utilement s'inspirer les dirigeants français afin de créer le regroupement qu'appellent de leurs voeux de nombreux pratiquants et athlètes français en vertu du vieil adage " l'Union fait la force ".

30 athlètes ont ainsi concouru dans deux catégories : 14 culturistes chez les moins de 85 kg et 16 athlètes chez les plus de 85 kg. Une 1ère sélection s'effectuait au sein de chacune des catégories aboutissant à un plateau de 15 bodybuilders des deux catégories confondues puis à un " top 6 " à l'issue duquel un andalou du nom de Francisco MULA, issu de la catégorie des moins de 85 kg, l'a emporté en alliant masse et symétrie face à d'autres athlètes de plus de 85 kg, impressionnants mais, peut-être, pour certains d'entre eux, un peu moins soucieux de leur ligne, ce qu'ont sans doute sanctionné les juges.

Au final, on retiendra - avec plaisir - de ces deux jours que le bodybuilding est bien vivant en Espagne, ce dont les fans de cette discipline des deux côtés des Pyrénées ne peuvent que se réjouir.

phitoit (correspondant de planetemuscle.com)