Planetemuscle

Musculation et Bodybuilding old school baby !
Nous sommes le Mer 18 Oct 2017 02:11:08

Heures au format UTC


Retour aux pages du site hors forum
 le site de xpn France  Les livres de gundill et delavier


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Mise en garde - rappel des dangers (anabos-testo)
Message non luPosté: Mer 20 Sep 2017 12:32:22 
Hors ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 23 Nov 2004 13:08:00
Messages: 6095
Localisation: Gap
Sports: Musculation, tennis, natation et snowboard de temps en temps,
Effets chez l'homme

Cet hypogonadisme hypogonadotrope se traduit par une atrophie testiculaire, une gynécomastie et des modifications de la libido. L'infertilité avec oligo ou azoospermie (associée à des anomalies de la motilité et de la morphologie des spermatozoïdes) résulte de la suppression des gonadotrophines hypophysaires mais aussi d'un effet suppressif local de l'excès d'androgènes sur le testicule [16].

Parmi les autres effets secondaires bien documentés, il faut rappeler l'apparition fréquente d'une gynécomastie par aromatisation périphérique des androgènes en estradiol. C'est pourquoi certains utilisateurs rajoutent à leur cocktail de stéroïdes anabolisants du tamoxifène afin de prévenir la survenue d'une gynécomastie. Pendant la prise de stéroïdes anabolisants et au décours de la prise de ces stéroïdes, le profil biologique associe FSH et LH plasmatiques basses voire indosables, augmentation ou diminution de la testostéronémie, augmentation de la concentration plasmatique d'estradiol. Le test de stimulation à la LH-RH est généralement non réactif. La réactivité testiculaire à la stimulation par la LH (test à l'HCG) est nulle.

Cet hypogonadisme est réversible après l'arrêt des stéroïdes anabolisants. Mais la restauration de l'activité de l'axe gonadotrope, de la production de testostérone endogène et de la spermatogénèse nécessite généralement entre 3 et 12 mois [18]. Il faut insister sur le fait que ces effets s'aggravent avec l'importance des doses prises et leur durée.

Les relations entre prise de stéroïdes anabolisants et cancer de la prostate ne sont pas clairement établies. Jin et al. [19] ont mesuré la taille de la prostate en utilisant une technique de référence (planimétrie en 3D par ultrasons par voie transrectale) chez des utilisateurs de stéroïdes anabolisants (durée moyenne d'utilisation : 18 mois). Ces sujets avaient tous des concentrations plasmatiques de testostérone, FSH et LH diminuées et une estradiolémie augmentée (en revanche, la taille testiculaire était normale). Par rapport à des sujets contrôles, le volume prostatique et les valeurs de PSA (antigène prostatique spécifique) étaient normales. En revanche, il existait une augmentation significative du volume central de la prostate et un ratio volume central/volume périphérique de la prostate augmenté. Ces résultats mettent donc en évidence une croissance de la partie centrale mais pas de l'ensemble de la prostate après prise de stéroïdes anabolisants. Sachant que le cancer de la prostate a plutôt pour point de départ la partie périphérique (postérieure) de la prostate, ces résultats suggèrent que la prise de stéroïdes anabolisants (durée moyenne 18 mois) ne conduirait pas à un risque accru de cancer de la prostate. Ces résultats rejoignent ceux d'autres études. Ainsi, Bhasin et al. n'avaient pas mis en évidence de changements des valeurs de PSA après administration de 600 mg d'énanthate de testostérone pendant dix semaines [2]. Il faut bien reconnaître qu'on ignore actuellement dans quelle mesure les utilisateurs chroniques de stéroïdes anabolisants ont vraiment un risque augmenté de cancer à long terme.

Une seule publication établit un lien potentiel entre cancer testiculaire et prise au long cours de stéroïdes anabolisants [12]. Il s'agit du cas d'un haltérophile de haut niveau de l'ex-Allemagne de l'Est, âgé de 32 ans, qui neuf ans après l'arrêt de sa carrière sportive et de la prise de stéroïdes anabolisants à fortes doses a présenté un léiomyosarcome intratesticulaire (dont on sait que la latence d'induction après radiothérapie est de dix ans). Les auteurs suggèrent que des doses élevées de stéroïdes anabolisants auraient pu jouer un rôle de cocarcinogène dans le développement de ce léiomyosarcome intratesticulaire.

Effets chez la femme
Les signes spécifiques sont hirsutisme, pilosité faciale, raucité de la voix, hypertrophie clitoridienne, troubles du cycle avec oligoménorrhée ou aménorrhée, atrophie mammaire et calvitie de type masculin. Ce qui est plus grave chez la femme, c'est que même après l'arrêt des stéroïdes anabolisants, certains de ces changements peuvent rester permanents : voix grave, pilosité faciale, calvitie de type masculin.

S'il y a beaucoup moins d'articles publiés sur prise de stéroïdes anabolisants et reproduction chez la femme que chez l'homme, la publication de certains des dossiers de la STASI met en évidence l'importance des complications induites par la prise de stéroïdes anabolisants à fortes doses : nombreux cas de virilisation, de syndromes des ovaires polykystiques avec inflammation kystique récurrente. Dans certains cas, des athlètes féminines ont changé de sexe consécutivement à la prise continue d'androgènes. Enfin, la prise de stéroïdes anabolisants contre-indique une grossesse car alors le risque tératogène est élevé avec possibilités de malformations du fœtus. Dans les dossiers de la STASI, on peut lire : « Dans le cas de grossesse malgré la contraception obligatoire : l'ordre d'avorter dans tous les cas était donné ».

Dans les deux sexes, il existe d'autres risques à long terme associés à la prise prolongée de stéroïdes anabolisants:
Les effets secondaires hépatiques peuvent aussi être graves, induisant des adénomes et des adénocarcinomes (ils surviennent surtout avec la prise de stéroïdes alkylés en 17α). Un travail récent [29] rapporte deux cas bien documentés de bodybuilders qui ont développé des adénomes hépatocellulaires après utilisation de stéroïdes anabolisants. Ces tumeurs bénignes peuvent nécessiter un geste chirurgical si une hémorragie aiguë survient avec risque d'hémopéritoine car il s'agit de tumeurs très vascularisées contenant de multiples sinusoïdes à paroi vasculaire fine et dans lesquels la pression est exclusivement artérielle. De plus, le diagnostic différentiel avec un hépatocarcinome n'est pas toujours facile. Enfin, même si ce risque est discuté, une possible dégénérescence en hépatocarcinome ne peut être exclue.

Les autres risques à long terme concernent principalement le système cardiovasculaire (hypertension artérielle, hypertrophie ventriculaire gauche de type concentrique, ischémie myocardique… responsables de troubles du rythme et de mort subite) [30]. Il faut aussi ajouter d'autres effets : apnées du sommeil, dyslipidémies, intolérance au glucose et insulinorésistance, troubles psychiatriques (addiction, « stéroïde rage »).


Conclusion
Par rapport à un groupe témoin du même âge (40–50 ans), la mortalité chez les utilisateurs de stéroïdes anabolisants est multipliée par 4,6 pendant les 12 ans de suivi [24]. Dans une étude chez la souris comportant six mois d'administration de stéroïdes anabolisants, (ce qui correspond approximativement à 15 ans chez l'homme), 35 % des animaux étaient morts après un an (vs 12 % chez les contrôles).

Dans l'ex-Allemagne de l'Est, entre 500 et 1000 hommes et femmes pourraient bénéficier d'une compensation de 3000 euros par an. En effet, il est reconnu officiellement — étatiquement — que la prise de stéroïdes anabolisants de façon continue depuis un jeune âge et pour un temps très prolongé a ruiné leur santé.



Source : http://www.em-consulte.com/en/article/131039

_________________
Ma chaine youtube d'expat : https://m.youtube.com/channel/UCYXkXOT7Nzb521Urbk6Y3iw

Code promo myprotein : MP429184

Page perso : viewtopic.php?t=6269&postdays=0&postorder=asc&highlight=yas&start=90

MERCI DE NE PAS USURPER MON IMAGE A TRAVERS MES PHOTOS.


Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur MySpace
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mise en garde - rappel des dangers (anabos-testo)
Message non luPosté: Mer 20 Sep 2017 13:34:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 11 Fév 2017 23:55:24
Messages: 590
Sports: Bodybuilding
Merci des infos Yannick, il convient d'être prudent

Beaucoup d'athlètes actuels tournent actuellement à l'insuline malgré la dangerosité, l'IGF1 en localisé ou en global,en global cela conduit à des augmentations des viscères et du ventre, et GH

Les anabos testo provoquent bcp d'effets secondaires tant et si bien que je me demande si les dosages n'ont pas baissé en rapport avec ce qui se faisait dans les années 90/2000

Et bien je déconseille à chacun d'utiliser quelques produits dopants que ce soit

_________________
No Pain No gain


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mise en garde - rappel des dangers (anabos-testo)
Message non luPosté: Jeu 21 Sep 2017 09:11:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun 10 Nov 2003 17:06:12
Messages: 25252
Localisation: Montpellier/Paris
Taille: 180
Poids: 105
Club: Fitness Park / Energym / Dans mon studio de coaching
federation: Je soutiens les athlètes
Sports: Bodybuilding,
Sport de combat
Travail sur stade 4000 m , 400 m , 200 m, 100 m
C'est pas faux !

_________________
Cordialement

Thierry Tsagalos


Je serai ravi de vous aider et répondre sur le sujet que vous posterez sur le forum
Coach à Montpellier et à distance http://www.coachperso.com
:) Portmarianne.com : Chambres d'hôtes avec espace musculation à Montpellier


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Mise en garde - rappel des dangers (anabos-testo)
Message non luPosté: Jeu 21 Sep 2017 14:26:33 
Hors ligne

Inscription: Ven 30 Juin 2017 17:32:25
Messages: 194
Localisation: sud est
Taille: 180
Poids: 93
taux_de_graisse: 14%
federation: FFKDA (oui c'est bizarre mais le krav maga dont je dépend est affilié ffkda)
Sports: Fonte orientée maxi + Krav Maga + Sambo
merci pour ton post après je n'irai pas plus loin :).


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
[ Time : 0.064s | 18 Queries | GZIP : Off ]